Madame, Monsieur,

Vous voulez contribuer à une ouverture multiculturelle dans la formation des soignant·e·s ?

La FUCID – l’ONG de l’Université de Namur – et un Tout Autre Enseignement Supérieur (du mouvement social Tout Autre Chose) ont le plaisir de vous inviter à la représentation de la
Pièce de théâtre « Oza Wapi docteur ? » (voir la bande annonce)
au centre de la Croix Rouge d’Yvoir (Centre « Bock », rue du Redeau 70, 5530 Yvoir)

Le 26 octobre à 14h, suivie de tables rondes de 15h30 à 17h30 (voir ci-dessous)

Prix : 5 euros (gratuit pour les demandeur·se·s d’asile, allocataires sociaux·ales et étudiant·e·s) à verser sur le compte de la FUCID dans la semaine qui suit l’inscription et au plus tard le 20 octobre : BE4500 1317288 389, avec pour communication « NOM Prénom pièce de théâtre »

Inscription obligatoire :
• Pièce de théâtre le 26 octobre à 14h et/ou tables rondes de 15h30 à 17h30 : cliquezici pour accéder au formulaire d’inscription

Thématiques des tables rondes le 26 octobre de 15h30 à 17h30

Le racisme et la discrimination dans le contexte des soins de santé
(avec Bamko, le MRAX, LUSS)

Patient·e·s comme professionnel·le·s se heurtent fréquemment au racisme et à la discrimination dans le contexte des soins de santé. Vers qui peuvent-ils·elles se tourner dans ce cas ? Comment lutter contre ce phénomène ? Comment agir au niveau de la formation, notamment celle des futur·e·s soignant·e·s ? Dire « non » à un·e patient·e issu·e de l’immigration est vite interprété comme du racisme, comment réagir comme soignant·e à des accusations dans ce sens ?

Chocs culturels vécus au quotidien dans les soins de santé : échange d’expériences
(avec la Croix Rouge, le CAI, le Comité Afro-européen)

Que vous soyez patient·e ou professionnel·le de la santé, venez partager vos expériences de terrain et croiser vos regards pour affiner l’analyse des chocs culturels vécus. Les (futur·e·s) professionnel·le·s se sentent-ils·elles suffisamment formé·e·s à l’interculturalité ? Sont-ils·elles sensibilisé·e·s à l’impact des trajectoires migratoires sur la santé ? Faut-il davantage intégrer ce volet au cursus et, le cas échéant, comment ?

Les difficultés d’accès à l’aide médicale
(avec Médecins du Monde, Nouveau Saint-Servais)

En théorie, tout le monde a accès aux soins. Dans la pratique, c’est une autre paire de manches. Les personnes précarisées, parmi lesquelles des demandeur·se·s d’asile et des personnes sans-papiers, se perdent bien souvent dans les méandres de la bureaucratie. À quels droits l’aide médicale urgente ouvre-t-elle l’accès ? À quel(s) niveau(x) agir pour faciliter l’accès aux soins pour tou·te·s ou, du moins, rendre plus satisfaisantes les relations entre professionnel·le·s de la santé / assistant·e·s sociaux·ales et publics issus de milieux socio-culturels défavorisés ?

Comment accompagner des patient·e·s qui s’inscrivent dans un autre type de médecine et de vision du monde ? (avec J·-L· Brackelaire, psychologue clinicien dans le champ interculturel et professeur à l’UCL et l’UNamur ; Saïda Hodaïbi, médiatrice interculturelle au CHR ; Cultures & Santé)
Quelle attitude adopter en tant que soignant·e face à des demandes qui dépassent le cadre de la médecine occidentale ? Comment tirer parti de la variété de médecines existantes, loin de tout eurocentrisme, autant que possible ? Quelles difficultés la médecine occidentale suscite-t-elle chez les malades d’origine étrangère ? Comment intégrer ces questionnements dans le cursus des futur·e·s soignant·e·s ?

Comment accompagner des patient·e·s qui maîtrisent peu le français à l’oral et à l’écrit ?
(avec Lire et Ecrire Namur, le Setis, LUSS)

En Belgique, 1 adulte sur 10 est en grande difficulté face à la lecture ou l’écriture. De nombreux·ses patient·e·s ne parlent pas le français. Cette faible maîtrise de la langue a un impact sur la santé des personnes: bien se faire comprendre lors d’un rendez-vous médical, comprendre les indications du médecin, lire la notice d’un médicament… Comment, au quotidien, mieux accueillir ce public et tenir compte de ses difficultés ? Quels outils les soignant·e·s peuvent-ils·elles mettre en place pour communiquer au mieux avec les patient·e·s concerné·e·s ? Comment, sur le long terme, agir au niveau de la formation des (futur·e·s) soignant·e·s ?

Les questions de genre en contexte multiculturel
(avec Caravanes pour la Paix et la Solidarité et GAMS)

Mieux comprendre les spécificités des femmes migrantes dans le contexte des soins : l’impact d’un parcours migratoire sur la santé, le choc culturel face à l’accompagnement médical de la maternité, la garde d’enfants comme obstacle à l’hospitalisation, l’impact des violences sexuelles dont l’excision, la place de la religion… Comment tenir compte des questions de genre dans sa pratique et comment améliorer le cursus en ce sens ?

Au plaisir de vous y retrouver !