Aperçu de l’article de la LUSS qui a trouvé échos dans différents journaux : Le Spécialiste, Medi-Sphère, Medi Quality, Vers l’Avenir,…

Article Belga.

La vente de données confidentielles à une multinationale de traitement de l’information médicale met en péril la confiance des patients, réagit vendredi la Ligue des Usagers des Services de Santé (LUSS). La fédération francophone des associations de patients demande une « réaction forte » face à ce genre de procédé.

Au moins une quinzaine d’hôpitaux belges ont vendu des données confidentielles de leurs patients à la firme Quintiles IMS, révèlent vendredi Le Soir et De Standaard. Les informations concernées sont vastes, du détail du traitement suivi par chaque patient aux données de facturation de l’hôpital aux mutuelles et à l’Inami ainsi que les résumés hospitaliers semestriels.

La Ligue des Usagers des Services de Santé juge cette pratique « scandaleuse » et demande à la Commission de la Vie privée de se saisir du dossier. « Nous craignons la vente des données des patients au secteur privé depuis longtemps », ajoute la directrice de la ligue, Micky Fierens. « Les patients sont très inquiets et il faut faire en sorte que ça ne puisse plus arriver. »

Selon la LUSS, la vente de données confidentielles peut aussi avoir des conséquences sur eHealth, l’institution publique de sécurité sociale chargée des échanges d’informations électroniques dans le secteur de la santé. « La confiance est rompue, certains patients pourraient refuser de donner leur consentement à l’échange de leurs données médicales entre prestataires de soins. »